Librairie-café généraliste, indépendante et coopérative

Vente et commande de livres neufs, papeterie originale et choisie

Sélection de jeux de société. Espace café-salon de thé.

Événements culturels et expositions temporaires

Conseils de lecture

14,00
par (Libraire)
23 juillet 2022

Empruntant son titre à Chrétien de Troyes, "Ceux qui vont par les étranges terres, les étranges aventures quérant" est un texte d'une puissance évocatrice rare, pleine de finesse, érudition, et humanité. Des textes qui se disent, s'écoutent, se crient, se chantent tant à chaque mot, à chaque phrase le rythme et la musicalité nous emportent sur ces chemins, ces routes qu'il faut tant de courage pour emprunter.

"Qui possède une langue ne se perd pas."


Cadran Ligne

14,00
par (Libraire)
16 juin 2022

Court texte, grand texte, plein de mystère et de sacré. C'est une sorte de précipité de Graciano, un condensé de son art. En un temps et un lieu incertains, au milieu du désert, deux hommes se rencontrent. L'un, le gyrovague, celui qui livre le récit, tient serré contre lui un secret. L'autre voyageur, petit homme, a l'adresse et la puissance du mage. Il sait les secrets des sources et du soleil, il sait les psalmodies et les soins. Au milieu de leurs silhouettes, convoqué par le petit homme, le cosmos s'organise.
Il est rare qu'un livre lave le chagrin. Le Soufi a cette magie-là.


H.K.

Helo K

5,00
par (Libraire)
16 juin 2022

Bon sang, ça fait longtemps qu'un livre ne m'avait pas saisie autant.
Ça commence en transe sur les toits de Berlin, juste avant l'an 2000. Une étudiante française découvre les joies d'Erasmus - amitiés intenses, cannabis, électro. La joie explose, brute, dans tout le corps - rafale de nouveautés. Mais comment faire durer l'absolu ?
Barge est un livre hors-norme, un témoignage au bord de la folie, et surtout un texte d'une force incroyable. L'autrice met bout à bout fragments de carnets, correspondance, photos et rapports médicaux pour donner à lire un quotidien ponctué par le délire. Dix années qui zigzaguent entre hospitalisations et maraîchage, vie en collectif, médicaments et rendez-vous militants.
A mesure que la narratrice dévie, se déroute de la norme, à mesure que des voix l'envahissent, ses mots se font oracles, tutoient les Dieux - et l'on pense à Artaud et Babouillec.
De précieuses annexes complètent le récit, pour penser-panser la psychiatrie.


Le réseau deligny au quotidien

Le Mot et le reste

17,00
par (Libraire)
16 juin 2022

C'est une histoire de déviation.
Été 1967, congés payés. Jacques Lin, 18 ans, ouvrier spécialisé en banlieue parisienne, prend la route du sud. Cap sur la Yougoslavie, où l'attendent les radeaux de la Drina et une amoureuse.
Le voyage bifurque dans les Cévennes : le temps de recevoir son passeport, Jacques fait halte près de Monoblet, chez Félix Guattari. La maison accueille, cet été-là, ouvriers, médecins, psys, étudiant.e.s. Jacques y fait deux rencontres décisives : Janmari, enfant autiste, et Fernand Deligny, pédagogue. Fin août, quand les vacancier.e.s s'égaillent, Jacques choisit de rester aux côtés de Janmari et des adultes qui l'accompagnent. Il y habite encore.
La Vie de radeau est le récit de cette aventure humble et singulière développée entre une poignée d'adultes et quelques enfants autistes, dispersé.e.s dans les hameaux cévenols. C'est un récit de quotidien, où la soupe, la vaisselle, la coupe du bois, ont leur importance – car au creux de ces gestes, de ces rythmes, s'élaborent des tentatives pour apaiser les enfants accueilli.e.s. Et le témoignage de ces heures patientes chavire radicalement le rapport au langage, à l'espace, au travail, à la famille.
Plusieurs mois après lecture, j'en reste éblouie.


Sally Rooney

Points

7,90
par (Libraire)
10 juin 2022

Ceci n'est pas une histoire d'amour.

Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'amour, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! L'amour, il est même partout : il s'est glissé entre les pages et vous tombe dessus par surprise. (Et même que vous en retrouvez partout chez vous ensuite, comme les confettis du carnaval.)

Parce que, ce que ce roman raconte, c'est une relation. Ce lien magique et unique qui se tisse parfois entre deux êtres humains. Ça n'appartient qu'à eux, mais Sally Rooney nous a fait ce cadeau.

Lisez-le !