Librairie-café généraliste, indépendante et coopérative

Vente et commande de livres neufs, papeterie originale et choisie

Sélection de jeux de société. Espace café-salon de thé.

Événements culturels et expositions temporaires

Une vie comme une autre
EAN13
9782364680425
ISBN
978-2-36468-042-5
Éditeur
Editions du Sous-Sol
Date de publication
Collection
Feuilleton Fiction
Nombre de pages
192
Dimensions
21 x 14,2 x 1,6 cm
Poids
270 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

''Casa Fiesta'' : une magnifique villa à Malibu porte bien son nom. Dans cette maison toujours pleine d'amis et de martinis, une famille en apparence parfaite : un père acteur tourne des westerns avec John Ford, une mère comédienne et diaboliquement belle et un jeune enfant capable de distraire les invités en déclamant des sonnets de Shakespeare. Mais le bonheur, tout comme le cinéma muet, ne dure pas. Darcy O'Brien nous entraîne avec délectation dans les coulisses d'un Hollywood en noir et blanc fantasmé et révolu à travers des personnages hauts-en-couleurs. Éducation sentimentale dans une Babylone revisitée, un gosse essaie de s'y faire une place dans le monde entre un père, cow-boy tombé de cheval, et une mère délurée, frivole, collectionnant à parité amants et exils. Des filles passent, des casinos à Vegas, un sculpteur amoureux et alcoolique fuyant la menace des rouges, une visite à John Ford qui cite Swift, un drame dans un hôtel parisien et Rome comme proche banlieue d'Hollywood. Un fils apprend à connaître son père (et l'aimer malgré lui) et un père à le reconnaître. Un monde s'enfuit, aussi beau que grotesque.
D'une écriture acérée et aérienne, Darcy O'Brien dépeint l'admiration et la déception causées par ceux qu'il faut savoir quitter pour grandir, ceux-là même qui nous ont mis au monde. Un premier roman d'initiation drôle et décalé sur les travers d'une société américaine ravagée par le poids de l'image.
"Mon père, cette étoile qui ne brillait plus, ce trou dans le firmament, mais pas plus que n'importe quel autre élément céleste, il ne sait pourquoi il ne brille plus : l'innocence du météore."
S'identifier pour envoyer des commentaires.