Librairie-café généraliste, indépendante et coopérative

Vente et commande de livres neufs, papeterie originale et choisie

Sélection de jeux de société. Espace café-salon de thé.

Événements culturels et expositions temporaires

 

L'Hypnotiseur

Lars Kepler

Actes Sud

  • Conseillé par
    18 septembre 2017

    À Stockholm, quelques jours avant Noël, toute une famille est massacrée par un tueur sanguinaire. Le père est retrouvé dans les vestiaires de son club de sport, la mère et la petite fille dans la maison familiale. Par miracle, le fils adolescent a survécu au carnage. Mais il est sévèrement blessé et dans l'incapacité de parler à la police. Or, la fille aînée est sans doute en danger. Josef est un témoin-clé, il faut absolument qu'il puisse dire ce qu'il a vu. Joona Linna, l'inspecteur chargé de l'enquête, pense alors à l'hypnose et fait appel à Erik Maria Bark, un psychiatre spécialisé dans les chocs et traumas aigus. Mais Bark ne pratique plus l'hypnose depuis une dizaine d'années et une séance dramatique qui avait mis une de ses patientes en danger. Pressé par l'obstiné Joona, il se laisse convaincre et Josef raconte...

    Il y a du bon et du moins bon dans ce polar écrit à quatre mains par un couple de suédois mariés à la ville.
    C'est toujours un plaisir de se plonger dans un roman policier scandinave et de découvrir de nouveaux personnages. Ici, le policier suédois d'origine finlandaise semble bien sympathique. Il est têtu, impliqué, empathique et cultive un côté enfantin assez touchant. Les auteurs ne creusent pas trop son personnage, préférant mettre en avant l'hypnotiseur et sa famille, nous immergeant totalement dans la vie de ce couple qui semble au bord de la rupture et de leur fils, un adolescent qui commence à se rebeller contre une sur-protection due à son hémophilie. Voilà pour le positif.
    Du côté du moins bon, les problèmes s'accumulent malheureusement. D'abord, le récit manque de continuité. Quelques saut dans le temps rendent la lecture compliquée et incohérente. Et deux histoires se croisent, celle de la famille Eck décimée par un tueur en série et celle du médecin dont le fils hémophile est enlevé. On attend le lien...en vain ! Les auteurs racontent véritablement deux histoires et ont tendance à abandonner la première au profit de la seconde. Bref, c'est un peu embrouillé et encore une fois cela manque de cohérence. S'ajoutent des invraisemblances (Josef tient du surhomme!), des longueurs (les séances d'hypnose racontées par le menu) et une pratique singulière de la concordance des temps (peut-être un problème de traduction?) qui demande de relire plusieurs fois certaines phrases pour les comprendre.
    Bilan mitigé, l'ambiance générale n'est pas désagréable mais les petits défauts s'accumulent. Comme c'est une série, on peut espérer une amélioration pour la suite.