Librairie-café généraliste, indépendante et coopérative

Vente et commande de livres neufs, papeterie originale et choisie

Sélection de jeux de société. Espace café-salon de thé.

Événements culturels et expositions temporaires.

Le don des oiseaux

Karen Dutrech

Escampette Éditions

  • par (Libraire)
    17 avril 2021

    Le coup de coeur d'Olivier

    Prendre soin d'un oiseau comme d'un être cher et approcher ainsi un brin de vérité.
    Ce texte est une offrande rare, un rien qui vous emporte et vous aide à oublier que vous ne savez pas voler.
    Olivier


  • par (Libraire)
    24 février 2021

    "La première fois que je te vois, tu danses.
    Sous une table, entre deux chaises, tu tournes, tangues, vrilles, virevoltes, te tortilles, vires de droite à gauche, sautilles, chancelles, t'élèves, gambades... Bondissante.
    Une véritable danseuse.
    Tombée du nid, c'est ce que je comprends après t'avoir observée un moment.
    Ne sachant pas encore voler, tu danses.
    "Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus", sembles-tu murmurer avec Pina."

    À plusieurs reprises, Karen Dutrech a trouvé sur son chemin des oisillons esseulés. Elle a accueilli, protégé, nourri ces fragiles étourneaux, martinets, moineaux le temps d'une mue ou d'une convalescence, pour les voir, après quelques semaines ou mois, prendre leur envol pour de bon.
    Ce très court ouvrage est un écrin de douceur et d'intelligence.
    Ce chemin de rencontres avec le Sauvage a modifié très profondément le rapport de la narratrice au monde: il est pavé de moments de grâce subtils et pépiants!

    "Au fil des oiseaux avec lesquels j'ai noué commerce, j'ai remarqué que cette sorte de fusion, de compagnonnage s'effritait sous l'emprise de la loi biologique : l'heure de l'envol correspond au dénouement de la mue (octobre-novembre).
    Comme si, soudain, je ne parvenais plus à m'aligner sur votre partition musicale (la vivacité explosive), comme si le tressage de nos "régions" respectives atteignait une limite, ou plutôt deux: celle de la pesanteur et de l'éminemment sauvage.
    L'irrémédiable absence d'ailes et la civilisation."
    À dévorer!
    E.