Librairie-café généraliste, indépendante et coopérative

Vente et commande de livres neufs, papeterie originale et choisie

Sélection de jeux de société. Espace café-salon de thé.

Événements culturels et expositions temporaires.

La griffe du chien

Don Winslow

Points

  • par (Libraire)
    4 avril 2021

    Vous êtes à la recherche d’un polar haletant qui, tel un bon coup de machette, ouvre une brèche (bien) bien noire dans laquelle vous engouffrer?
    La trilogie de Don Winslow, La Griffe du chien, Cartel et La Frontière me semble toute adaptée.

    Art Keller, policier de l’unité anti-drogue aux USA, en est le protagoniste malmené, mais l’intrigue est tentaculaire et la galerie de personnages immense. Un fil rouge certes, mais tant de ramifications: à l’image des mille têtes de l’hydre, le Roi de cartel émerge où le précédent meurt (rarement dans son sommeil) et les déflagrations courent sur un si vaste territoire, des confins de l’Amérique latine à la Maison Blanche!
    Dans cette trilogie au goût de sang, à l’intrigue shakespearienne, on côtoie sur 2300 pages des êtres en lutte: pour sauver leur peau, leur peuple, leurs fidèles, leur âme ou leurs trafics.

    C’est une toile immense que tisse Don Winslow: celle de la lutte contre la drogue et son marché aux États-Unis et au Mexique, et ce sur une période d’une cinquantaine d’années.
    De l’ingérence assassine et cupide de la grande puissance du Nord aux jeux de trône redoutable du Sud, il n’épargne personne et décrypte au scalpel les arcanes du pouvoir.

    Son œuvre, qu’il a mis deux décennies à écrire, puise dans un réel malheureusement toujours brûlant d’actualité (à tel point qu’il a reçu des menaces de mort à la parution du deuxième tome). Il cite et remercie d’ailleurs à la fin de chaque ouvrage le travail titanesque des journalistes dont il s’est inspiré.

    On est ici à la lisière entre fiction et documentaire, dans une démarche un peu similaire à celle des créateurs de la série télévisuelle The Wire, avec un supplément bains d’acides et coups d’états.

    À coeur vaillant -bien accroché, rien d’impossible!

    Bonne lecture!


  • 14 août 2020

    Bien plus qu'un roman!

    De ce livre, James Ellroy a écrit: "Le plus grand roman sur la drogue jamais écrit. Une vision grandiose de l'Enfer et de toutes les folies qui le bordent."

    Années 1980-1990. Le Mexique est la plaque tournante du commerce de la drogue entre les pays producteurs d'Amérique du Sud et les États-Unis. C'est dans ce contexte que s'engage une guerre sans merci entre Art Keller, un flic américain obsédé par la lutte contre le trafic de drogue, et tout aussi obsédé par la vengeance de la mort sous la torture de son adjoint et ami, et la famille Barrera, Adan le gestionnaire et Raul le tortionnaire, qui règne sans partage et par la terreur sur les cartels de narcotrafiquants.

    C'est un roman d'une richesse indescriptible où tout se mêle sans jamais nous perdre. Situation géopolitique États-Unis- petits pays d'Amérique Centrale et Mexique, polices et justices corrompues jusqu'à l'os, États corrompus, guerres des gangs, ventes d'armes… Petits voyous qui s'élèvent dans "l'échelle sociale" des cartels à coups de meurtres froids… Plato o plomo… Tous, à tous les niveaux de la société mexicaine, ont le choix de collaborer ou non avec les narcotrafiquants… L'argent ou le plomb! Et, bien sûr, les compromissions en série, les traques interminables, les machinations infernales, les mensonges aux conséquences épouvantables, les meurtres, les tueries…

    Tout est tellement documenté ici, tellement vrai, jusqu'au terrible tremblement de terre de Mexico du 19 septembre 1985 et ses conséquences, qu'on y croit de toutes nos forces. Don Winslow n'aurait fait que raconter des événements qui se sont déroulés?!

    Terrifiant! Il n'est qu'à lire les quatre pages du prologue pour se décider: je continue ou j'arrête là? Si je peux me permettre... Si vous voulez découvrir un chef-d'oeuvre, alors continuez.


  • par (Libraire)
    22 juin 2018

    Une véritable claque !

    Oubliez Pablo Escobar et la Colombie, ici c'est El Chapo et Le Sinaloa. D'un côté Art Keller, agent de la DEA - de l'autre Adàn Barrera, personnage sanguinaire largement inspiré de Joaquin Guzman alias El Chapo. En toile de fond un Mexique ravagé et à la merci des cartels. À trvaers cette traque, Don Winslow dresse une magistrale fresque sur le narco trafic au Mexique des 70's à la fin des 90's, le tout dans un style percutant et haletant !